Le 7 mars prochain, nous voterons sur l'accord AELE entre la Suisse et l'Indonésie. Ce qui est vendu comme un accord humainement et écologiquement durable n'est en fait ni l'un ni l'autre.
L'huile de palme, extraite des fruits du palmier à huile (comme l'huile de colza et de tournesol), est largement utilisée dans les produits alimentaires, mais aussi dans les savons ou les détergents et est vendue à un prix bien inférieur à celui de ses alternatives (comme l'huile de colza). Cela rends l’huile de palme l'huile végétale la plus utilisée dans le monde. La production d'huile de palme n'est pas durable. Les conditions de travail sont souvent inhumaines, les droits des travailleurs ne sont pas respectés et les labels de durabilité de l'huile de palme sont souvent fallacieux ou frauduleux.
En plus, les forêts tropicales de la Terre sont déboisées pour la produire. La principale victime est la forêt tropicale humide de Bornéo, sur l'île de Borneo, qui contient 6% de la biodiversité mondiale: 15 000 espèces de plantes, 3 000 espèces d'arbres, plus de 200 espèces de mammifères et plus de 400 espèces d'oiseaux. La forêt tropicale de Bornéo est le seul habitat existant des orangs-outans, animaux en danger critique d'extinction. Il abrite également d'autres espèces animales en danger critique d'extinction ou déjà fortement menacées: l'éléphant de Bornéo, le rhinocéros de Sumatra, l'ours malais, le babiroussa et le panthère nébuleuse de Bornéo.
L’accord AELE entre la Suisse et l’Indonésie nuirait à l’économie suisse et n’apporte aucun bénéfice réel. En plus, cet accord ne garantit pas la protection des travailleurs et des populations locales, de l'environnement et des animaux.
Pour toutes ces raisons, NOUS VOUS INVITONS À VOTER NON À L’ACCORD AVEC L’INDONÉSIE LE 7 MARS!

Stylo bille ATRA Abolition de la vivisection
Stylo bille produit à base de PET recyclé certifié, provenant de la récupération de bouteilles en plastique. Encre bleue.
CHF 3.-

 

 

 

Éco masques ATRA
Se protéger et protéger les autres est devenu un impératif en ces temps marqués par le COVID-19. Protéger les plus faibles est depuis toujours notre mission, nos masques portent donc un message important : nous sommes du côté des animaux mais pas seulement !
Lavables, avec intérieur en coton, ils sont pratiques, écologiques et par leur achat vous soutenez nos activités ! (Non homologués).
CHF 10.-

SAMEDI 19 SEPTEMBRE - de 10h30 à 17h00 - nous serons sur la Piazza Dante à Lugano pour une journée de sensibilisation aux droits des animaux. Nous organiserons un info-stand, nous distribuerons les dépliants pour le NON à la loi sur la chasse et (de 15h à 16h) nous ferons un deuil symbolique en mémoire de toutes les victimes innocentes.
Nous vous attendons!

Après une longue attente nous avons obtenu le résultat final : ce dernier 27 septembre le peuple suisse, avec le 51.9%, a rejeté la révision de la loi sur la chasse. Cette révision aurait mis en danger la protection des espèces animales en Suisse et la biodiversité.
Nous nous réjouissons pour cette victoire pour les animaux!

Le 27 septembre 2019, le Parlement a adopté la Loi sur la chasse révisée. Cette révision a suscité un débat sans fin et des oppositions dans tous les partis. Autant dire qu’elle ne satisfait à peu près personne. Un référendum a été lancé avec succès en octobre 2019. Initialement prévue le 17 mai, la votation aura finalement lieu le 27 septembre 2020.
La nouvelle Loi sur la chasse augmente encore la pression sur la faune sauvage. Les animaux protégés peuvent être abattus avant d’avoir causé un quelconque dommage, et ceci au sein même des réserves de faune. Au lieu d’instaurer un cadre plus pragmatique pour la gestion du loup, la nouvelle loi affaiblit le dispositif de protection des espèces existant. Seul un NON résolu garantit que le castor, le cygne tuberculé, le lynx et d’autres espèces restent protégés dans notre pays.
Vous trouverez de plus amples informations en ligne, sur : www.loi-chasse-non.ch